capacités auditives des personnes autistes

Une personne atteinte d’autisme est trop souvent enfermée à ses seuls déficits ou à ses problèmes relationnels. Mais une étude portant sur les capacités auditives de ces personnes pourrait changer les mentalités.

 Enfin des recettes saines avec du goût

Non, les recettes saines, ce n’est pas que des légumes verts et des aliments fades. Découvrez les recettes de MEDELLI, le premier site d’infos santé validées par de vrais médecins

L’autisme, caractérisé par des troubles envahissants du développement (TED), touche 1 % de la population. L’étude parue récemment dans la revue Cognition, permet de mieux comprendre les capacités auditives des personnes atteintes d’autisme. Ces dernières n’entendraient pas mieux ou moins bien mais il semblerait qu’elles entendent davantage que des personnes non-autistes.Il a souvent été remarqué que les personnes autistes ne répondent qu’aux voix douces, ne supportent pas les cris, ne répondent pas forcément à leur prénom, entendent les ultrasons, les basses fréquences et parfois même le bruit de l’électricité dans les murs. C’est pour les préserver de cet environnement sonore qui les dérange et les empêche de se concentrer que les établissements accueillants des personnes autistes sont conçus pour être très silencieux.

Les personnes autistes ont davantage de capacités sensorielles que les autres

L’étude s’est penchée sur deux groupes d’individus : l’un composé de personnes non-autistes et l’autre de personnes autistes. Dans un premier temps les deux groupes ont écouté différents sons parmi lesquels il fallait distinguer celui d’un chien, d’un lion ou encore d’un moteur de voiture. À ce premier test, les personnes autistes se sont montrées plus performantes.

Dans un second temps, les volontaires devaient écouter les bruits provenant d’un groupe de personnes se préparant pour une soirée. Alors que plusieurs conversations se mélangeaient, créant un véritable brouhaha, les participants ont été invités à suivre la conversation de deux personnes en particulier, avant de devoir répondre à des questions concernant ces échanges. Pendant qu’elles parlaient, la voix d’un homme répétait, à de nombreuses reprises : « je suis un gorille ». Résultat, les non-autistes ne l’ont presque pas entendu (12 %), quand 47 % des autistes y ont prêté attention. Selon les conclusions de ses auteurs, cette étude prouve véritablement que la perception sensorielle des autistes n’est pas pire ou meilleure, mais simplement différente. Ce qui permet de changer notre manière de considérer ces personnes.

c72c8187

Adieu boutons

Voici les explications et astuces naturelles de Julien Kaibeck,

aromathérapeute du laboratoire Pranarôm,

pour venir à bout des boutons.

Boutons : faire le bon diagnostic

Un bouton est une inflammation du follicule pilo-sébacé, due aux bactéries qui se sont logées à cet endroit humide et lipidique. C’est le lot des peaux mixtes et grasses, qui produisent plus de sébum. La solution sera de désinfecter la zone et de rendre le pH de la peau plus acide.

Il faut cependant distinguer le vulgaire bouton d’autres affections comme :

  • Le poil incarné (typique chez les messieurs ou après une épilation) est traité en retirant le poil recourbé sous la peau.
  • Le bouton d’herpès est rouge et peut faire mal lui aussi. On y appliquera un mélange d’huiles essentielles antivirales.
  • Le bouton d’acné ne vient quant à lui jamais seul, il est dû entre autre à l’activité hormonale.

Recette pour assainir la peau et dire adieu aux boutons

Pour assainir et acidifier le pH de la peau, il vous est possible de préparer une lotion à base d’hydrolats. Pour ce faire, mélangez à parts égales des hydrolats de :

  • lavande vraie (Lavandula angustifolia) qui assainit,
  • camomille romaine (Anthemis nobilis) qui apaise,
  • sauge officinale (Salvia officinalis) qui exfolie et régule le pH.

Passez ce mélange sur le visage matin et soir à l’aide d’un coton, après votre toilette avec un pain d’Alep (un vrai !). Ensuite, appliquez sur le(s) bouton(s) une goutte d’huile essentielle pure de lavande aspic ou de tea tree. Miracle garanti.

boutons

Pores dilatés : gommage ou masque ?

Si vous souffrez surtout de voir vos pores se dilater, gommez la peau régulièrement pour en affiner le grain.

Attention, on ne gomme jamais une peau acnéique ou enflammée. On préfère alors un masque à l’argile blanche, avec une goutte d’essence de citron. On hydrate ensuite avec une huile de jojoba par exemple, car elle possède le même profil lipidique que le sébum et pénétrera à merveille tout en assouplissant la peau.

L’aromathérapie pour les taches ?

Certaines taches sont en fait des traces de boutons disparus depuis longtemps mais imprimées sur l’épiderme. Il s’agit alors d’exfolier régulièrement pour lisser la surface cutanée. Les cicatrices seront cependant toujours visibles.

D’autres taches (brunâtres) sont dues à l’oxydation de la peau (le soleil n’est pas l’ami de la peau). Certaines recettes préconisent une synergie d’huiles essentielles à base de phtalides (draînantes) dans un sérum huileux.

On pense à la carotte (Daucus carota), au céleri (Apium graveolens) et aussi au romarin officinal  CT verbénone qui draine le foie. Le tout dans une huile de jojoba à 3 % maximum, et en application quotidienne sur les taches.

Quoi qu’il en soit, n’oublions pas que ce petit bouton qui vous paraît si gros ne sera pas forcément remarqué par votre entourage, et que le plus important pour être belle, c’est de s’aimer soi-même et de devenir la meilleure amie de sa propre peau.

imagesCAIMQ37E

fabriquer sa lessive

Tuto : fabriquer sa lessive maison, écologique et économique

Une recette simple et rapide pour du linge plus blanc que blanc !

© EugénieFabriquer lessive
Qui n’a jamais écarquillé les yeux en lisant la composition de sa lessive ?
Alpha-Isomethyl Ionone, Hydroxyisohex-quoi ?
Pas étonnant qu’avec ces produits chimiques impossibles à prononcer,
on développe parfois des allergies à nos lessives !
Alors, pour faire des économies et ne plus répandre de substances potentiellement dangereuses sur notre linge ou dans l’environnement,
on fabrique sa propre lessive !

Le matériel

Pour la lessive :
– 80g de savon de Marseille
– du bicarbonate de soude
– de l’eau
– de l’huile essentielle de lavande
– de l’huile essentielle d’arbre à thé
– de l’huile essentielle de citron
– une râpe, un fouet et un saladier ou un robot de cuisine

Pour le récipient :
– une bouteille ou un joli récipient
– des feutres multi-surfaces

Budget : 5 euros
Durée : 1 heure

Les étapes

1. A l’aide de votre râpe ou robot de cuisine, râpez 80g de savon. Vous devez obtenir une texture s’apparentant à du parmesan.

2. Mélangez le savon à 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude.

3. Ajoutez 1 litre d’eau bouillante et mélangez pour dissoudre le maximum de savon. Mélangez au robot ou au fouet : attention ça mousse !

4. Si comme moi votre robot n’a pas une contenance suffisante, continuez avec un saladier et un fouet. Ajoutez un deuxième litre d’eau bouillante, et mélangez. Laissez reposer 30 minutes pour que le savon remonte à la surface et durcisse légèrement.

5. Mélangez en ajoutant le troisième litre d’eau bouillante pour obtenir une texture homogène. Ajoutez les huiles essentielles de votre choix pour parfumer le linge. Evitez les huiles essentielles d’agrumes en proportions trop importantes : elles pourraient tacher les tissus les plus délicats.
J’ai choisi de créer un mélange de 20 gouttes d’huiles essentielles :
– 10 gouttes d’huiles essentielles de lavande, qui désodorise et repousse les poux,
– 5 gouttes d’huiles essentielles d’arbre à thé, connu pour ses vertus désinfectantes et son action anti-fongique,
– 5 gouttes d’huiles essentielles de citron pour apporter une touche de fraîcheur.

6. Décorez votre récipient avec vos feutres. Laissez libre cours à votre créativité !
Une fois votre lessive refroidie, versez-la dedans.

Au final

Et voilà, votre lessive est prête à être utilisée ! Le grand avantage de cette recette : la réalisation au robot est beaucoup plus rapide. Très économique et biodégradable, cette lessive vous revient à moins d’un euro le litre et a très bien fonctionné pour nettoyer un pantalon boueux. La texture est un peu plus liquide que les lessives du commerce, mais elle laisse un délicieux parfum de propre sur le linge !

ménage avec 10 aliments

pour faire briller notre maison du sol au plafond, on peut soit utiliser des produits d’entretien chimiques, potentiellement nocifs et assez chers, ou alors… se servir de produits alimentaires qu’on a forcément déjà dans notre frigo ou nos placards, pour un ménage à la fois efficace et écolo !

1. Le vinaigre blanc

Détartrant, désodorisant, désinfectant… le vinaigre blanc est un allié-ménage surpuissant qui sert aussi bien à détartrer la bouilloire, nettoyer les plaques de cuisson, dégraisser les poêles, récurer les toilettes ou encore nettoyer le frigo. Le tout a un prix défiant toute concurrence !

2. Le bicarbonate de soude

Dans une cuisine, le bicarbonate de soude sert aussi bien à nettoyer l’intérieur du four qu’à récupérer le fond d’un ustensile cramé. Et dans la salle de bain, il permet de lutter efficacement contre les moisissures quand on le saupoudre dessus. Bingo !

3. Le citron

Grâce à l’acide citrique qu’il contient, le citron n’a pas son pareil pour lutter contre le calcaire et le dissoudre de notre robinetterie quand elle fait grise mine ! Il permet également d’enlever les traces de calcaire sur la vaisselle, de désodoriser le frigo et les toilettes, mais aussi de nettoyer les vitres et les miroirs !

4. La banane

Quand on vient de se régaler avec une banane, il ne faut surtout pas jeter sa peau ! En effet, la peau de banane est très efficace pour faire briller l’argenterie, ainsi que les chaussures et objets en cuir un peu ternis par l’usure. Incroyable, mais vrai !

5. Le ketchup

Le ketchup, on l’aime pour son petit côté sucré et légèrement acide. Eh bien il faut savoir que son acidité fait également des merveilles sur les casseroles en cuivre, car le ketchup permet d’en éliminer les taches disgracieuses !

6. La farine

On l’ignore souvent, mais la farine a un pouvoir dégraissant très fort ! En effet, si par mégarde on renverse de l’huile ou un produit gras dans notre cuisine (sur le plan de travail ou les plaques de cuisson par exemple), il suffit de saupoudrer la tache de farine et de la laisser absorber le corps gras. Ensuite, on n’a plus qu’à ramasser les résidus et à frotter un peu !

7. Les eaux de cuisson des pommes de terre

Incroyable mais vrai : l’eau de cuisson des pommes de terre peut aussi bien servir à nettoyer et à faire briller l’argenterie qu’à dégraisser le sol de la cuisine ! Moralité : la prochaine fois qu’on fait de la purée, on garde l’eau de cuisson des patates…

8. Le marc de café

Après avoir fait un bon café le matin, il ne faut surtout pas jeter le marc à la poubelle ! En effet, ce dernier est très efficace pour nettoyer la vaisselle graisseuse, mais également pour enlever des taches sur des meubles en bois ciré. Il est également très utile pour absorber les mauvaises odeurs du frigo, ainsi que pour déboucher des canalisations.

9. Le lait

Le lait chaud n’est pas uniquement efficace pour nous aider à mieux dormir le soir ! Il sert aussi à éliminer les taches de jus de fruit et de tomate sur les tissus. Et plus le lait est chaud, plus la tache a de chance de partir facilement !

10. Le Coca-Cola

Le Coca-Cola n’est pas qu’un soda bon à boire ! Dans une maison, il peut également servir à détartrer des WC, éliminer une tache de gras sur un vêtement, récupérer un ustensile brûlé ou décaper la rouille sur des objets en cuivre. Autant l’utiliser pour ça que pour le boire, surtout au vu de son taux de sucre… !

images (96).jpeg

retirer son dissolvant

Comment retirer son vernis à ongles sans dissolvant ?

À court de dissolvant, comment faire ?

Comment retirer son vernis à ongles sans dissolvant ?

Votre manucure ne ressemble plus à rien et vous n’avez pas de dissolvant pour mettre fin à ses souffrances ? On vous explique comment retirer son vernis à ongles sans dissolvant !

Voilà une astuce très surprenante, mais qui fonctionne dans la plupart des cas ! Le déodorant en spray peut en effet remplacer votre dissolvant pour retirer votre vernis. Pour cela, vaporisez du déodorant à quelques centimètres de vos ongles, attendez quelques instants, puis utilisez de l’essuie-tout pour frotter le vernis jusqu’à le retirer. Et voilà !

 

La laque

Tout comme le déodorant en spray, la laque peut aider à retirer du vernis. La manière de procéder est identique, si ce n’est qu’ici il ne faut surtout pas laisser le temps à la laque de sécher ! Vaporisez, frottez, vaporisez, frottez, et ainsi de suite jusqu’à retrouver des ongles propres !

Le vernis

Retirer du vernis avec du vernis, non, ce n’est pas une blague ! En fait, les vernis contiennent des ingrédients communs à ceux des dissolvants. D’ailleurs vous l’aurez peut-être constaté lors d’une manucure, lorsque l’on applique la seconde couche de vernis, la première couche semble tout à coup moins résistante aux chocs, alors même qu’elle paraissait pourtant sèche. C’est parce que le vernis ramollit le vernis déjà présent en dessous. Utilisez cette astuce pour retirer votre vernis : appliquez une dose généreuse de vernis par-dessus, attendez quelques secondes, puis frottez avec un coton-tige. En frottant, le vernis tout frais emporte avec lui l’ancien !

Le top coat

On reprend ici le même principe qu’avec le vernis, si ce n’est que vous ne gâchez pas votre vernis préféré pour enlever votre manucure. Le principe est presque le même : appliquez une couche généreuse de top coat sur un ongle et frottez immédiatement à l’aide d’un coton pour enlever l’ancien vernis en même temps que le top coat. Recommencez pour chaque ongle.

Le jus de citron

Le citron peut vous aider à retirer le vernis, mais avec un peu plus d’efforts et de patience qu’un dissolvant traditionnel. C’est cependant une bonne solution de secours. Pour procéder, pressez le jus d’un citron dans un bol, puis utilisez-le comme vous le feriez avec votre dissolvant habituel.

 

L’alcool à 90°

On a toutes une bouteille d’alcool à 90° dans nos placards (ou du moins, on devrait, car ce produit pratique est indispensable). L’alcool à 90° permet de retirer le vernis aussi facilement, ou presque, que du dissolvant classique. La technique est la même : imbibez un coton de produit, frottez vos ongles, et recommencez jusqu’à retrouver des ongles nus.

Vous pouvez également utiliser du parfum, qui contient aussi de l’alcool.

Grâce à ces astuces, vous savez à présent comment retirer son vernis à ongles sans dissolvant. Vous ne serez plus jamais coincée avec une manucure négligée !

imagesCAIMQ37E